skip to Main Content
picto-lait

AU CŒUR DU LAIT

Au-delà des solutions apportées par ses médicaments, MSD Santé Animale accompagne la filière lait dans les domaines techniques, de la médecine collective et du développement de nouveaux services. Ce partenariat se concrétise Au Cœur Du Lait par la mise à disposition et le partage d’une revue régulière des actualités économiques et techniques.

Marché Des Produits Laitiers : En état D’apesanteur

Marché des produits laitiers : en état d’apesanteur

Le marché de la poudre maigre demeure convalescent malgré des fabrications européennes moins abondantes. En France, la cotation de la poudre maigre a retrouvé début novembre le niveau atteint en septembre. D’un côté, les fabrications européennes de poudre maigre ont nettement reflué depuis août sous l’effet du ralentissement de la collecte européenne. De l’autre, la Commission européenne a sensiblement accéléré la remise en marché de stocks d’intervention en acceptant des offres d’achat à bas prix. A ce rythme, les stocks d‘intervention auront diminué de moitié en un an à moins de 200 000 t fin 2018.

Les cours du beurre se déprécient de nouveau après s’être momentanément stabilisés en septembre. La cotation française a fortement reculé en octobre et est désormais inférieure de 12% à son niveau de l’automne 2017. Pourtant, les disponibilités européennes sont peu abondantes. Les fabrications européennes ont sensiblement baissé en septembre (-2% /2017) et les stocks entreprise sont toujours faibles. De plus la demande européenne en beurre se maintient malgré un prix au détail plus élevé. Les transformateurs européens subissent le retour en force de la Nouvelle-Zélande et le dynamisme de fournisseurs secondaires.

Le marché des fromages ingrédients se tient bien grâce à un bon ajustement des fabrications européennes aux débouchés. Les transformateurs européens ont contenu leurs fabrications fromagères, globalement repassées sous le haut niveau de l’an dernier depuis août dernier, d’autant qu’ils disposaient de stocks étoffés à l’entrée de l’été. Ils sont confrontés à une demande européenne atone, à l’agressivité des États-Unis sur le marché mondial et au retour en force de la Nouvelle-Zélande.

2018-11-PdtsLaitiers

 

PARTAGER CE CONTENU :
Back To Top