skip to Main Content
picto-repro

AU CŒUR DE LA REPRODUCTION

Etre Partenaire Reproduction, nous le sommes chez MSD Santé Animale. Nos solutions, nos protocoles, nos savoir-faire dans les domaines de la reproduction sont nombreux. Le partage des connaissances fait partie de notre ADN aux services des différentes filières de production en lait, en viande et en petits ruminants. Ensemble, créons de la fertilité.

Quel Est Le Moment Optimal Pour Inséminer ?

Quel est le moment optimal pour inséminer ?

Classiquement, il est recommandé d’inséminer dans la seconde moitié des chaleurs et jusque 6 à 8 heures après la fin de celles-ci (soit entre 8/10 et 24 heures après le début de l’œstrus). PETERS & BALL (1995) ont confirmé que la fertilité maximale est obtenue pour des IA réalisées entre 12 et 24 heures après le début des chaleurs.

La règle pratique consiste à respecter un intervalle d’approximativement ½ journée entre le début de l’œstrus (1ère observation de l’acceptation du chevauchement) et l’IA: les vaches vues en chaleurs le matin sont inséminées l’après-midi (ou le matin suivant au plus tard) ; les vaches vues en chaleurs l’après-midi sont inséminées le matin (à défaut l’après-midi) suivant.

Mais ces préconisations demeurent-elles valables chez la vache moderne forte productrice ? En effet, la durée des chaleurs s’est nettement réduite passant de 18 heures en moyenne il y a 20 ans à 7-12 heures environ aujourd’hui, avec une forte variabilité.

Les études les plus récentes conduites sur vaches laitières fortes productrices indiquent que la date d’IA doit être avancée d’environ 6 heures par rapport aux anciennes règles : l’intervalle compris entre 2/4 et 14/18 heures après la première observation de l’acceptation du chevauchement conduit aux meilleurs résultats de fertilité (tableau 1 et graphe 1).

Tableau 1

 

Graph1

La période optimale d’IA, bien qu’avancée par rapport au début de l’œstrus, continue de correspondre, approximativement, à la seconde partie des chaleurs et aux 6 heures qui suivent leur fin (étant donnée la réduction de la durée des chaleurs).

En pratique

Les femelles vues en chaleurs tôt le matin devraient être inséminées le jour-même plutôt que le lendemain. Les éleveurs doivent donc appeler l’inséminateur sans tarder dans ce cas de figure.

Les vaches vues en chaleur en matinée, mais trop tard pour une insémination le jour-même, seraient donc inséminées tardivement par rapport à la règle ; en pratique, peu de vaches commencent leurs chaleurs à cette période de la journée. La nature est bien faite …

De plus, concrètement, les inséminations menées dans les 24 heures suivant l’observation initiale des chaleurs s’accompagnent d’une fertilité sensiblement égale, ce qui laisse une marge de manœuvre suffisante pour l’IA.

Quand inséminer pour optimiser la fertilité ?

Tableau2

PETERS A. R. & BALL P. J. H. Reproduction in cattle. Butterworth 1987. 194 p.
Collectif. Reproduction des Mammifères d’élevage (collection INRAP, Dijon). Editions Foucher1988. 242 p.
PONSART C. & HUMBLOT P. Journées de la Société Française de Buiatrie, Paris 2002. 4-11.
DISENHAUS C. Journées Nationales GTV, Tours 2004. 859-865.
SAINT-DIZIER M. Le Point Vétérinaire. N° spécial Reproduction des Ruminants 2005. 22-27.
MAATJE K. et al. Journal of Dairy Science 1997. 80 : 1098-1105.
DRANSFIELD M. B. G. et al. Journal of Dairy Science1998. 81 : 1874-1882.
SAUMANDE J. Revue de Médecine Vétérinaire 2001. 152 (11) : 755-764.
MARTINEZ F. et al. Theriogenology 2004. 62 : 1264-1270.
ROELOFS J. B. et al. Theriogenology 2006. 66 : 2173-2181.
SAACKE R. G. Theriogenology 2008. 70 : 479-484.
DALTON J. C. & al. Journal of Dairy Science 2001. 84 : 2413-2418.

PARTAGER CE CONTENU :
Back To Top