skip to Main Content
picto-lait

AU CŒUR DU LAIT

Au-delà des solutions apportées par ses médicaments, MSD Santé Animale accompagne la filière lait dans les domaines techniques, de la médecine collective et du développement de nouveaux services. Ce partenariat se concrétise avec Au Cœur Du Lait par la mise à disposition et le partage d’une revue régulière des actualités économiques et techniques.

Quel est le profil des souches de Staphylococcus aureus isolées du colostrum des génisses laitières ?

L’objectif de cette étude menée en Suisse était d’identifier les souches de Staphylococcus aureus isolées du colostrum de primipares de façon, en les comparant à des souches isolées de vaches atteintes de mammites du même élevage, afin de déterminer si l’origine de la contamination  provient d’une transmission possible des génisses aux vaches.

Dans ce but, les auteurs de cette étude ont prélevé dans les 24 heures suivant le part 501 échantillons de colostrum de génisses issues de 72 troupeaux suisses. Puis, dans les 7 fermes dans lesquelles la présence de S. aureus avait été confirmée dans le colostrum des génisses, des vaches atteintes de mammites cliniques ou avec un CMT positifs ont fait l’objet de prélèvement aseptique de lait (68 vaches au total).

Les souches de S. aureus isolées ont été comparées entre elles, ainsi qu’avec une base parallèle de données, constituée de 78 isolats de S. aureus collectés dans le cadre d’une autre étude sur des vaches laitières atteintes de mammites. Les caractères phénotypiques (antibio-susceptibilité par exemple) et génomiques (typage gène spa et DNA microarray) ont été définis et comparés.

Au final, il ressort principalement :

  • 10% des colostrums de génisse étaient positifs vis-à-vis de S. aureus et 13% des échantillons de lait de vaches des 7 fermes montraient la présence de S. aureus.
  • 6 souches isolées du colostrum de génisses l’ont été en duplicate et une souche isolée de vache l’a été en triplicate.
  • A une exception près dans chaque élevage, la caractérisation des souches isolées du colostrum de génisses ou du lait des vaches atteintes de mammite, d’un même élevage et même entre élevages, était hautement similaire, laissant présager des souches identiques.
  • Ces souches étaient sensibles  à tous les antibiotiques testés.
  • Compte-tenu de la dispersion des troupeaux, une contamination de proximité est peu probable.
  • Les auteurs suggèrent plutôt l’existence de souches de staphylocoque particulièrement bien adaptée à la persistance dans la mamelle sur plusieurs lactations. Cette hypothèse est confortée par le fait que les souches retrouvées n’étaient pas porteuses de facteurs de virulence les plus sévères, et donc elles  provoqueraient une faible réponse immunitaire.
  • A l’inverse, les souches S. aureus analysées à partir de la base parallèle de données ont démontré une très grande hétérogénéité et variabilité phénotypique et génomique.

En conclusion

Il ressort dans les conditions de cette étude que les souches de S. aureus isolées du colostrum des génisses et du lait de vaches atteintes de mammites présentaient une similitude phénotypique et génomique très forte. Deux mécanismes sont susceptibles d’expliquer cette similitude: soit une contamination très précoce entre génisses et vaches, soit une persistance de ces souches de S. aureus, chez les animaux, sur plusieurs lactations. Des méthodes de discrimination moléculaire plus fines et résolutives pourraient répondre dans le futur à cette question.

Référence :

Résumé Article “Staphylococcus aureus isolated from colostrum of dairy heifers represent a closely related group exhibiting highly homogeneous genomic and antimicrobial resistance features.”

Stalder U., Stephan R., Corti S., Bludau M., Maeschli A., Klocke P., Johler S.

Journal of Dairy Science, 2014, (97) : 4997-5000.

PARTAGER CE CONTENU :
Back To Top