Actualités scientifiques

Absence de soif : un abreuvement suffisant chez les vaches laitières ? 

La consommation en eau des vaches laitières est largement déterminée par la production laitière : ainsi, les vaches laitières hautes productrices (VLHP) peuvent boire jusqu’à 100 litres d’eau par jour. La matière sèche, les teneurs en protéines brutes et en sel des aliments, ainsi que la température ambiante, ont des effets importants sur la consommation d’eau des vaches laitières.

L’objectif de cette vaste revue de la bibliographie, menée par des scientifiques danois (Université d’Aarhus) est d’étudier la consommation d’eau des veaux et des vaches laitières, en termes de comportement notamment, ainsi que l’effet des installations d’abreuvement et d’accès à l’eau chez les bovins logés en bâtiment et au pâturage. Dans cette seconde partie, seront abordées la consommation d’eau des vaches laitières, les conditions d’accès à cette eau ainsi que l’influence de la qualité de l’eau.

Les principaux enseignements de cette revue sont évoqués ci-dessous.

Consommation d’eau des vaches laitières

Il existe une corrélation positive entre la production laitière et la consommation quotidienne d’eau.

  • Les vaches laitières de race Holstein en lactation auraient un ingéré d’eau de 2,7 litres par litre (L/L) de lait produit (pour une production laitière moyenne de 31 L/jour) ; une augmentation de 1 L de lait/jour entraînerait une augmentation de la consommation d’eau de 1,3 L/jour.
  • La parité est également corrélée positivement avec la consommation d’eau, ce qui est probablement dû à la production de lait plus élevée chez les vaches plus âgées. Bien que la consommation d’eau de la vache laitière puisse dépasser les besoins en eau nécessaires pour la production de lait, fournir de l’eau pour une consommation ad libitum est conseillé pour garantir pleinement le bien-être des animaux.
  • Les vaches préfèrent boire dans de grands abreuvoirs (larges auges ou grands bacs d’abreuvement) ; les vaches laitières Holstein peuvent boire jusqu’à 24 L/minute, pour des quantités quotidiennes allant de 50 à 100 L en fonction de différents paramètres (nature de l’aliment, température extérieure, stade physiologique…).
  • Les vaches boivent en moyenne de 5 à 20 fois par jour, ceci dépendant aussi de la source d’eau. L’accès à une source d’eau au pâturage augmente le temps passé autour de ce point d’eau et l’accès à des zones ombragées réduit les besoins en eau pendant les périodes de temps chaud.

Conditions d’accès à l’eau d’abreuvement 

Par rapport à un accès permanent à une source d’eau, les vaches laitières n’ayant accès à de l’eau potable que deux fois par jour ont réduit leur consommation d’eau de 13,5 % en moyenne, davantage en conditions de pâturage (16,8 %) qu’en conditions de logement en bâtiment (6,1 %) et davantage pendant les saisons chaudes (13,1 %) que lors des périodes froides (1,9 %).

La déshydratation est un signe clinique évident de manque d’eau, mais il n’existe pas de méthodes simples et validées pour évaluer la soif chez les bovins laitiers ; le développement de telles méthodes doit être encouragé.

Qualité de l’eau

Par rapport à un accès à de l’eau de bonne qualité (propre), les vaches laitières réduisent leur consommation d’eau de 10 % si elles disposent d’une eau souillée par 0,5 mg de fumier frais par gramme d’eau et de 28 % lorsqu’on leur propose de l’eau souillée avec 1 mg de fumier par gramme d’eau.

En conclusion, cette publication, qui est une revue bibliographique complète, souligne l’importance de fournir une eau de qualité aux vaches laitières afin de répondre aux exigences de bien-être mais aussi de permettre de répondre aux besoins liés à la production laitière. Niveau de production, parité, nature de l’aliment (taux de matière sèche et de sel), type d’abreuvoir, conditions ambiantes sont autant de facteurs de variation de la consommation d’eau. Il reste nécessaire d’explorer plus en détail l’influence de la disposition des abreuvoirs en bâtiment ou au pâturage sur le comportement des vaches sur un plan zootechnique et social (phénomènes de compétition).


Résumé Publication “Freedom from thirst – Do dairy cows and calves have sufficient access to drinking water?”.

Jensen MB, Vestergaard M.

Journal of Dairy Science, 2021, 104 : 20487 ; https://doi.org/10.3168/jds.2021-20487.

GP-FR-NON-220700049