Actualités scientifiques

Absence de soif : un abreuvement suffisant chez les veaux laitiers ? 

Les veaux recevant une alimentation lactée rationnée boivent plus d’eau que les veaux nourris au lait ad libitum, mais ces derniers doivent également avoir accès à de l’eau potable, car le lait ne satisfait pas totalement leurs besoins en eau. Les jeunes veaux n’ont pas toujours accès à l’eau ; une étude plus approfondie est nécessaire pour déterminer si les veaux en bonne santé ont besoin d’un accès libre à l’eau en permanence et à partir de quel âge.

L’objectif de cette vaste revue de la bibliographie, menée par des scientifiques danois (Université d’Aarhus) est d’étudier la consommation d’eau des veaux et des vaches laitières, en termes de comportement notamment, ainsi que l’effet des installations d’abreuvement et d’accès à l’eau chez les bovins logés en bâtiment et au pâturage. Dans cette première partie, seuls le comportement d’abreuvement et la consommation d’eau des veaux laitiers seront abordés.

Les principaux enseignements de cette revue sont évoqués ci-dessous.

Comportement d’abreuvement et soif

Les besoins en eau d’un animal dépendent du taux de renouvellement de l’eau corporelle, qui est généralement plus rapide chez les animaux plus jeunes ; les animaux adultes peuvent donc tolérer des périodes sans consommation d’eau plus longues que les jeunes bovins. Les principales sources d’eau sont l’eau de boisson et l’eau contenue dans l’alimentation, sachant que l’eau métabolique produite par l’oxydation des nutriments organiques, libérée lorsque les acides aminés sont intégrés aux protéines ou lors de leur mobilisation, est une source d’eau mineure.

Consommation d’eau des veaux non sevrés

Globalement, la consommation d’eau pendant la période de tétée dépend de l’âge du veau, de la quantité de lait et de la source de lait (lait de vache ou aliment d’allaitement), de la qualité des aliments solides (aliment « démarrage » ou foin par exemple). La consommation spontanée d’eau du veau non sevré est plus élevée lorsque la quantité de lait est limitée, car un apport plus élevé de solides est nécessaire pour répondre aux besoins nutritionnels des veaux.

Cependant, les veaux nourris au lait à volonté boivent des quantités non négligeables d’eau en plus du lait. Par exemple, au cours des 28 premiers jours d’âge, les veaux consomment en moyenne entre 1 et 2,5 litres d’eau par jour (L/j) lorsqu’on leur distribuait des quantités de lait allant de 4 à 6 L/j, alors que la consommation d’eau varie de 1,2 à 4,7 L/j sur la période des 56 premiers jours de vie pour des veaux recevant la même quantité quotidienne de lait.

Concernant l’âge à partir duquel de l’eau doit être fournie aux veaux non sevrés, il est recommandé de leur donner accès à partir du premier jour de vie. Une pratique courante consiste à leur fournir une source d’abreuvement après la tétée deux fois par jour.

Consommation d’eau des veaux sevrés

La consommation d’eau augmente rapidement une fois les veaux laitiers sevrés. Au début d’un sevrage progressif, les veaux boivent 3 à 5 L/j d’eau, jusqu’à 8 à 10 L/j 3 à 4 semaines après le sevrage. Le rapport entre l’ingestion d’eau et la consommation d’aliments solides (foin et concentré) est de l’ordre de 3,2 à 3,8 entre 9 et 16 semaines d’âge, de 4,0 à 4,7 entre 16 et 24 semaines d’âge. Les veaux buvant l’eau à partir de sucettes ont une consommation aqueuse plus élevé que les veaux buvant dans des seaux. Il n’y a pas de référence quant à la nécessité de fournir de l’eau en permanence sur la journée.

Logement et consommation d’eau

Les conditions de logement peuvent affecter la consommation d’eau. Par exemple, les veaux nourris avec un lactoremplaceur ad libitum (consommation d’environ 10 L/j) et logés par paires ont une consommation d’eau supérieure d’environ 1 L/j (soit 5 L/j) que les veaux logés individuellement.

En conclusion, cette revue bibliographique confirme l’importance de distribuer de l’eau au veau laitier, le plus tôt possible (dès la naissance ou le lendemain) et quelle que soit la quantité d’aliment lacté consommée, qu’elle soit rationnée ou bien à volonté.


Résumé Publication “Freedom from thirst – Do dairy cows and calves have sufficient access to drinking water?”.

Jensen MB, Vestergaard M.

Journal of Dairy Science, 2021, 104 : 20487 ; https://doi.org/10.3168/jds.2021-20487.

GP-FR-NON-220700049