skip to Main Content
picto-lait

AU CŒUR DU LAIT

Au-delà des solutions apportées par ses médicaments, MSD Santé Animale accompagne la filière lait dans les domaines techniques, de la médecine collective et du développement de nouveaux services. Ce partenariat se concrétise avec Au Cœur Du Lait par la mise à disposition et le partage d’une revue régulière des actualités économiques et techniques.

Boiteries De La Vache Laitière Et Modifications Précoces Du Comportement

Boiteries de la vache laitière et modifications précoces du comportement

Les boiteries sont une pathologie majeure affectant la santé, le bien-être et l’économie des élevages laitiers modernes, spécialement en bâtiment. Une méthode de détection précoce de ces problèmes podaux est essentielle afin de limiter leur impact sanitaire et économique. De nombreuses investigations ont été menées sur les modifications de comportement induites, mais dans le cas uniquement de boiteries sévères.

L’objectif de cette étude était d’identifier des variables de comportement qui puissent être utilisées comme indicateurs dans le cadre d’une détection précoce automatisée de boiteries modérées.

L’étude, conduite sur 6 mois à cheval entre 2015 et 2016, a concerné 17 élevages laitiers suisses (moyenne : 56 vaches laitières), avec une prévalence moyenne de boiteries de 30 % (9-72 %). Dans chaque élevage ont été sélectionnées 5 à 11 vaches « témoins » non boiteuses (note de 1 sur une grille allant de 1 à 5) et 2 à 7 vaches modérément boiteuses (note de 3 sur la même échelle), des données étant collectées sur ces animaux sur deux périodes de 48 heures séparées par un intervalle de 6 à 10 semaines.

Ont été notamment relevés et enregistrés :

  • le comportement de couchage, l’activité locomotrice et l’activité au niveau de l’encolure via des accéléromètres,
  • les comportements d’alimentation et de rumination à l’aide de capteurs de détection des mouvements de mastication,
  • les visites au distributeur de concentré et à une brosse rotative, l’ordre de passage en salle de traite.

 

Les principaux résultats de cette étude sont les suivants :

  • Au total, ont été notées au niveau de la locomotion 142 vaches témoins et 66 vaches boiteuses pour la 1ère période, 128 vaches témoins et 53 vaches boiteuses sur la seconde période.
  • Comportement de couchage : les vaches modérément boiteuses ont le même nombre d’épisodes de couchage que les vaches saines, mais d’une durée significativement plus longue, soit une longueur moyenne de couchage sur un épisode plus élevé pour les vaches atteintes de boiterie (90 vs 82 minutes). Egalement a été notée une tendance à une asymétrie latérale plus longue durant l’épisode de couchage.
  • Activité locomotrice : a été observée une diminution de l’activité locomotrice moyenne chez les vaches présentant des boiteries modérées, notamment dans l’heure suivant la distribution d’aliment. Egalement l’activité mesurée au niveau de l’encolure était diminuée chez ces vaches-là.
  • Alimentation : on a constaté une diminution du temps d’alimentation et du nombre de mouvements de la mâchoire (mastication) chez les vaches boiteuses, mais aucune différence sur le temps de rumination, le nombre d’actes de mastications et de bols alimentaires ainsi que le nombre moyen de mouvements de la mâchoire par bol.
  • Visites : les vaches à boiteries modérées passaient moins souvent au distributeur de concentrés ainsi qu’à la brosse rotative. Par ailleurs, l’index moyen de passage en salle de traite était plus élevé chez ces vaches boiteuses.

 

En conclusion

D’après cette étude, les vaches saines et à boiteries modérées différent biologiquement sur un certain nombre de variables de comportement, notamment sur l’activité locomotrice, le temps de couchage et la durée d’alimentation. L’utilisation de ces paramètres significatifs liés à des changements de comportement semble prometteuse dans l’objectif de développer un outil pour une détection précoce des boiteries.

 

Résumé Publication “Moderate lameness leads to marked behavioral changes in dairy cows.”

Weigele H., Gygax L., Steiner A., Wechsler B., Burla J-B

Journal of Dairy Science. 2017. 101 : 2370-2382.

R-AD-FR-NON-190300030

PARTAGER CE CONTENU :
Back To Top