skip to Main Content
picto-lait

AU CŒUR DU LAIT

Au-delà des solutions apportées par ses médicaments, MSD Santé Animale accompagne la filière lait dans les domaines techniques, de la médecine collective et du développement de nouveaux services. Ce partenariat se concrétise avec Au Cœur Du Lait par la mise à disposition et le partage d’une revue régulière des actualités économiques et techniques.

Un Essai Clinique, Randomisé, Conduit En Aveugle, Ne Rapporte Aucun Bénéfice Du Traitement Homéopathique Lors De Mammites De Vaches Laitières

Un essai clinique, randomisé, conduit en aveugle, ne rapporte aucun bénéfice du traitement homéopathique lors de mammites de vaches laitières

Résumé Article “Randomized, blinded, controlled clinical trial shows no benefit of homeopathic mastitis treatment in dairy cows” Ebert F., Staufenbiel R., Simons J., Pieper L. Journal of Dairy Science, 2017, (100): 4857-4867.

L’objectif de cette étude menée en Allemagne était de comparer les résultats obtenus à l’aide d’un remède homéopathique ou de l’administration d’un placebo, lors de mammites chez des vaches laitières.

Dans ce but, les auteurs ont mené cette étude durant 18 mois dans une ferme de plus de 1500 vaches à la traite, avec une production laitière moyenne de 10300 kg/vache/an. Les animaux inclus dans l’essai ont été les vaches en premier cas de mammite aiguë clinique, avec une atteinte modérée de l’état général et une hyperthermie >39,5°C le jour du diagnostic. Étaient exclues les vaches récidivistes, celles atteintes de mammites chroniques, sans signes d’atteinte général ou au contraire avec une atteinte trop sévère, les vaches ayant une infection mammaire à Str. agalactiae. Les vaches dont l’état s’aggravait en cours d’étude étaient exclues de l’étude et bénéficiaient d’un traitement antibiotique. Les vaches incluses dans l’essai ont été assignées de façon randomisée soit à un groupe « placebo » soit à un groupe « traitement homéopathique ».

Au sein du traitement homéopathique, la composition du traitement était fonction de l’atteinte de la vache mais dans 97%des cas les vaches ont reçu un mélange (200 CH) de nosodes d’E. coli, Pyrogenium, Staphyloccinum et Streptococcinum au moins une fois/jour pendant 5 jours (maximum 3 fois par jour pendant 5 jours). Le groupe placebo recevait des granules identiques, mais composés uniquement de lactose.

Les paramètres de suivi étaient les suivants :

  • la nécessité de recourir à un traitement allopathique,
  • la guérison à 7 jours, et à 14 jours,
  • la survenue de mammites ultérieures dans les 200 jours
  • et la réforme dans les 200 jours suivant le cas.

Au final, 194 vaches ont été intégrées dans cet essai clinique (107 dans le lot « placebo » et 87 dans le lot « traitement homéopathique »). Au final, compte tenu des exclusions en cours, l’analyse a été menée sur 92 vaches dans le lot « placebo » et 70 dans le lot « traitement homéopathique ». L’analyse et le suivi étaient menés en aveugle.

Il en ressort les résultats principaux suivants :

  • La majorité des mammites cliniques étaient dues à Str. uberis et E. coli, plus secondairement à S. aureus.
  • Aucun effet bénéfique additionnel du traitement homéopathique en comparaison au placebo n’a été identifié (cf tableau).

traitement-homeopathique

En conclusion, il ressort dans les conditions de cette étude que le traitement homéopathique administré à des vaches atteintes de mammites cliniques n’était pas supérieur au placebo. Les auteurs concluent à l’absence d’effet pharmacologique spécifique du traitement homéopathique.

 GP/FR/ORUM/0118/0001

PARTAGER CE CONTENU :
Back To Top