Collecte française : contenue cet hiver

La France enregistre une faible croissance de sa collecte hivernale. Face au marché déprimé des commodités laitières, les transformateurs freinent des quatre fers la collecte de leurs livreurs au plus près de leurs besoins et de leurs débouchés.


Après avoir faiblement progressé au cours des deux premiers mois de 2016, de +1,6% /2015, la collecte française a au mieux égalé le niveau modéré de mars 2015 d’après nos estimations. De nombreux éleveurs ont été contraints de contenir leurs livraisons à la veille de la fin de campagne 2015/16, sous peine de ne plus être collectés ou de devoir payer des pénalités pour dépassement. Certains transformateurs privés ont appliqué strictement les volumes contractuels en supprimant toute franchise de pénalités. D’autres ont proposé de réduire les volumes contractuels en échange d’une atténuation de la baisse du prix du lait.

Au printemps, la collecte française devrait logiquement connaître un sursaut, sous l’effet de conditions climatiques plutôt favorables à la pousse de l’herbe et d’aliments du bétail moins onéreux, sauf forte reprise des cessations laitières.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser