skip to Main Content
picto-lait

AU CŒUR DU LAIT

Au-delà des solutions apportées par ses médicaments, MSD Santé Animale accompagne la filière lait dans les domaines techniques, de la médecine collective et du développement de nouveaux services. Ce partenariat se concrétise avec Au Cœur Du Lait par la mise à disposition et le partage d’une revue régulière des actualités économiques et techniques.

Collecte Française Et Prix Du Lait

Collecte française et prix du lait

Collecte française : un été en demi-teinte

Après 10 mois consécutifs de recul, la collecte laitière française a retrouvé des couleurs en juin (+0,2% par rapport à 2018). Sur le 1er semestre, le repli se chiffre cependant à -1,1% /2018.

Le Grand Est (-3,4%), l’Auvergne Limousin (-4,2%) et le Centre (-5,3%) demeurent les bassins les plus affectés sur la première moitié de l’année. Le Grand Ouest (+0,7%) et le Nord Picardie (+0,4%) enregistrent des hausses modérées, tandis que la production normande progresse fortement (+2,6%), favorisée par de bonnes conditions climatiques.

Impactée par les chaleurs estivales, la collecte nationale a de nouveau baissé en juillet, de -1,0% /2018 d’après les sondages hebdomadaires FranceAgriMer.

La collecte devrait toutefois légèrement progresser cet automne par rapport au faible niveau de l’an dernier, si les conditions climatiques redevenaient plus normales. Dans le cas contraire, on ne peut exclure un nouvel effritement de la collecte française.

Prix du lait : rebond du prix standard

A 351 €/1 000 l en juin, le prix du lait standard toutes filières confondues (y compris les laits AB et AOP) s’est apprécié de 9 € d’un mois sur l’autre, sous l’effet des indices saisonniers positifs versés par la plupart des laiteries, et demeure supérieur à son niveau de l’année dernière (+6,9%) à pareille époque.

Le prix payé aux livreurs s’est, lui, apprécié plus modérément entre mai et juin 2019 (+4 €), mais demeure plus élevé que l’année dernière (+8,7% /2018 à 368 €/1 000 l). Après une légère hausse estivale, il pourrait au mieux se stabiliser cet automne, malgré une valorisation du lait transformé en beurre-poudre légèrement baissière.

R-AD-FR-NON-190800023

PARTAGER CE CONTENU :
Back To Top