Collecte française : reprise modérée

La production laitière s’est rapidement redressée dès la mi-avril, après le ralentissement imposé à l’issue de la dernière campagne laitière sous quotas laitier. Estimée à 2,3 millions de tonnes en mai, elle a dépassé le haut niveau de 2014 (+0,5%). La reprise devrait néanmoins se tasser en raison du déficit hydrique qui affecte la pousse de l’herbe dès le mois de juin sur la plupart du territoire, à l’exception du Grand-Ouest, d’après Agreste. En juin, la croissance de la production aurait été stabilisée (+0,5% /2014), d’après les sondages hebdomadaires de FranceAgriMer.

La collecte a rebondi dès le mois d’avril en Alsace et en Lorraine avec respectivement +1,5% et +1,9% /avril 2014 d’après l’enquête mensuelle FranceAgriMer, ainsi qu’en Pays de la Loire (+1,4% /2014). En mai, la production serait toujours croissante à l’Est (Alsace-Lorraine, Franche-Comté) au Nord et en Normandie, tandis que le Centre et la moitié sud accuseraient toujours une baisse de production.

Le cheptel laitier français est toujours en très léger repli au 1er juin (-0,1% /2014). Il est plus étoffé dans le Grand-Ouest (+0,1% /2014), en Normandie et dans le Nord-Picardie (+0,3%). Les réformes ont légèrement repris en juin : 68 000 vaches laitières ont été abattues soit 8 000 de plus qu’en 2014 (+14%).

Ces articles pourraient aussi vous intéresser