Collecte Française : rebond tardif mais vif

La production laitière française se rétablit plus nettement depuis septembre. En octobre, elle aurait bondi de 5% à 6% /2016 d’après l’enquête hebdomadaire FranceAgriMer, se situant à mi-chemin entre le bon niveau 2016 et le très haut de 2015. Elle s’appuie sur un cheptel stabilisé et une très bonne arrière-saison fourragère sur l’essentiel du pays.

La collecte cumulée sur dix mois n’est plus que 1% sous son niveau de 2016, mais accuse un retard de 3% par rapport à l’excellent niveau de 2015. Si la reprise de production continue de s’accélérer, la collecte nationale rejoindra avant la fin de l’année le très bon niveau de 2015, auquel cas la collecte annuelle égalera celle de l’an dernier. Le redressement de la production s’accompagne d’une amélioration des teneurs en matière protéique et matière grasse (respectivement 32,8 g/l et 40,4 g/l en août).

Les évolutions sont contrastées selon les régions. La production rebondit fortement dans le Grand Ouest, en Normandie, en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est. Elle progresse plus modérément dans les Hauts-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes. En revanche, elle recule toujours en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser