Collecte européenne : vigueur retrouvée

La production laitière européenne a retrouvé de la vigueur dans presque tous les pays européens, grâce à un prix du lait redevenu stimulant.

Après être repassée au-dessus de son niveau de 2016 en mars et avril, la collecte européenne a pratiquement retrouvé en juin et juillet son excellent niveau de 2015. A l’issue du 1er semestre, la collecte cumulée a ainsi presque égalé, à 0,5%, près l’excellent niveau de 2016. Au 2nd semestre, elle pourrait dépasser de 2,5 à 3,0% le niveau modéré de l’an dernier et ainsi s’approcher, voire égaler, le niveau record atteint en 2015. Auquel cas, la collecte européenne progresserait de 1% d’une année sur l’autre.

Presque tous les pays membres contribuent au redressement de la collecte européenne, le rétablissement étant toutefois beaucoup plus progressif en Allemagne et en France. Seuls les pays scandinaves paraissent insensibles à la remontée du prix du lait et les Pays-Bas ne peuvent que partiellement en profiter : la collecte y marque le pas en conséquence du plan de réduction des phosphates qu’a dû mettre en place le gouvernement.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser