Collecte française : redressement encore timide

En France, la collecte laitière peine à rebondir. Elle a certes surpassé en août (+0,7%) et plus nettement en septembre (+4%) le très bas niveau de 2016 mais elle reste en deçà des niveaux de 2014 (-2%) et 2015 (-3%). En cumul sur 9 mois, elle est toujours en retrait de 253 000 t soit -1,3% /2016 (effet année bissextile neutralisé).

Les difficultés économiques consécutives à la crise de 2015-2016 sont toujours palpables dans beaucoup d’exploitations laitières, notamment celles qui avaient investi récemment. De plus, la pousse de l’herbe a été très ralentie par la sècheresse estivale dans 75% des régions fourragères qui enregistraient à fin septembre des rendements en nette baisse pour les prairies.

En revanche, la récolte de maïs fourrage est globalement bonne avec des rendements en hausse. Par ailleurs, le cheptel a été plutôt préservé. Les réformes ont été nettement moins nombreuses que l’an dernier en août et au 1er septembre, on comptait seulement 13 000 vaches laitières de moins qu’en 2016 (-0,4%). La production laitière française pourrait donc rebondir plus nettement en fin d’année mais encore faut-il que le prix du lait demeure incitatif.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser