Actualités scientifiques

Comportement en pré-partum des vaches atteintes d’affections post-partum

La période de transition qui va de la fin de la gestation au début de la lactation est la période la plus critique du cycle de lactation des vaches laitières, avec une incidence élevée des troubles de santé. Les implications des affections post-partum en termes d’économie et de bien-être sont importantes. L’utilisation des technologies modernes pour surveiller en permanence l’activité des vaches pourrait être mise à profit pour compléter les protocoles de contrôle sanitaire afin d’évaluer l’état de santé des animaux en période de transition.

Les auteurs de cette publication (Université de Barcelone) émettent l’hypothèse que l’activité et le comportement alimentaire avant vêlage peuvent être modifiés chez les vaches détectées malades en post-partum (métrite, rétention du placenta, cétose, hypocalcémie, mammite et déplacement de caillette). Le but de la présente étude était :

  1. d’observer s’il y a des différences dans le comportement pré-partum des vaches malades en période post-partum (au cours des 30 premiers jours après le vêlage) en comparaison des animaux sains ;
  2. de développer des modèles de prédiction capables d’anticiper la survenue des affections en début de lactation.

Au sein d’un élevage espagnol de 1.200 vaches laitières Holstein (province de Lleida), ont été sélectionnées 489 vaches multipares qui ont été équipées, dès 21 jours avant le vêlage présumé :

  • d’accéléromètres placés sur la patte avant droite (mesure des pas, épisodes et temps de couchage),
  • complétés par un système électronique permettant de suivre le comportement alimentaire (fréquence des repas, temps passé sur l’aire d’alimentation).

Les principaux résultats sont les suivants :

  • En moyenne, sur la période pré-partum de 3 semaines avant vêlage, les vaches saines (n = 345 ; valeurs moyennes) :
    • ont marché à raison de 1613 pas,
    • ont passé 181 minutes sur l’aire d’alimentation,
    • ont eu 8,3 repas,
    • et 9,8 épisodes de couchage pour 742 minutes en position couchée par jour.
  • Le comportement des vaches n’a pas différé significativement qu’elles soient saines ou malades (affections considérées de manière globale) … mais des différences significatives ont été observées dans la semaine précédant le vêlage pour certaines maladies prises séparément.
  • Ainsi, les vaches atteintes de métrite ont eu plus d’épisodes de couchage (+ 21 %), celles avec déplacement de caillette avaient une fréquence diminuée des repas (−24 %) et avaient tendance à moins se déplacer (−18 % en nombre de pas) ; les vaches atteintes de cétose avaient également moins de repas (−22 %) et un temps diminué sur l’aire d’alimentation (−40 %).
  • Les modèles les plus fiables en termes de prédiction ont été déterminés pour la cétose (en intégrant le temps passé à s’alimenter) et pour le déplacement de caillette (en prenant en compte le temps d’alimentation et le nombre de repas), sur la période allant de 8 à 2 jours avant vêlage.

En conclusion, les auteurs de la publication démontrent l’intérêt de surveiller, à l’aide d’outils connectés, le comportement alimentaire des vaches laitières dans la semaine précédant le vêlage afin de prédire la survenue d’affections post-partum, particulièrement la cétose et le déplacement de caillette.

L’aptitude du modèle de prédiction à catégoriser les vaches présentant un risque élevé ou faible de développer une maladie en période post-partum peut aider le vétérinaire et l’éleveur à prendre des décisions en termes de conduite zootechnique et sanitaire.


Résumé Publication “Prepartum behavior changes in dry Holstein cows at risk of postpartum diseases.”

Belaid MA, Rodriguez-Prado M, López-Suárez M, Rodríguez-Prado DV, Calsamiglia S.

Journal of Dairy Science, 2021, 104 : https://doi.org/10.3168/jds.2020-18792.

GP-FR-NON-220200033