Consommation française : Seuls le beurre et les fromages résistent

Les achats de produits laitiers des ménages français en libre-service ont globalement décroché depuis l’été : -3% /2015 en volume comme en valeur sur septembre-novembre. Sur les 12 mois terminant fin novembre, ils ont reculé de 2% en volume et 1% en valeur d’un an sur l’autre.

Sur cette même période, seules les ventes de fromages se sont maintenues en volume d’une année sur l’autre, le chiffre d’affaires s’étant légèrement effrité (-0,4% /2015). Les ventes de pâtes molles et pâtes persillées sont toujours les plus à la peine alors que celles de pâtes pressées se maintiennent et celles de pâtes fraiches et fromages de chèvre progressent.

Les ventes d’ultra frais ont sensiblement reculé d’une année sur l’autre en volume. Malgré la hausse des prix moyens au détail, le chiffre d’affaires de la GMS s’est effrité pour le lait et la crème (-1%). Dans la tendance des dernières années, seuls les laits spécifiques tirent leur épingle du jeu. La valeur des ventes a chuté à hauteur des volumes pour les yaourts (-2%) et les desserts frais (-1%) et de 6% pour les fromages frais.

Le chiffre d’affaires a en revanche légèrement progressé pour le beurre (+1%) malgré la baisse des volumes vendus (-1%) grâce à une hausse des ventes de produits plus hauts de gamme.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser