Consommation produits laitiers : moins déprimée

Le recul des ventes de produits laitiers en GMS s’est atténué depuis juillet, après un 1er  semestre plutôt déprimé. Sur la 10ème période, le chiffre d’affaires tous produits laitiers a progressé de 3%, malgré le tassement des volumes (-1%), grâce à une hausse des prix d’en moyenne 5%.

Sur cette même période, les ménages ont accru leurs achats de crème et de beurre. Le refus des distributeurs d’augmenter les tarifs et l’ambiance de pénurie, plus médiatique que réelle, auront finalement provoqué un sursaut passager d’achat, certains acheteurs ayant constitué des stocks de précaution de crainte d’en manquer dans les magasins.

Les ventes de fromages en libre-service restent les plus dynamiques : ce sont les seules à progresser (en volume et valeur) sur 12 mois glissants.

En revanche, les achats de laits liquides, de yaourts et de fromages frais sont toujours déclinants.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser