Cotations : toujours plombées par l’essor de la collecte européenne

Les cours des produits laitiers demeurent déprimés, en particulier ceux des protéines laitières qui ont rechuté fin 2015. La cotation ATLA de la poudre maigre destinée à l’alimentation humaine a perdu 150 €/t en deux mois, clôturant l’année à 1 670 €/t. Elle est ainsi passée sous le prix d’intervention. Celle-ci demeure ouverte en 2016.

Le cours océanien suit précisément la même trajectoire depuis la mi 2015, ce qui rend la poudre maigre océanienne désormais aussi compétitive. Les deux cotations se situent 8% à 11% en deçà de leur niveau de 2014 à pareille époque.

Le marché du beurre est moins dégradé, même si la cotation ATLA sur le marché spot a perdu 150 €/t en décembre. Ramenée à 2 850 €/t fin décembre, elle est presque retombée au bas niveau de septembre. Après s’être sensiblement redressé en septembre-octobre, le cours du beurre vrac départ Europe de l’Ouest s’est quant à lui stabilisé à 2 850 €/t fin 2015. Le cours océanien a davantage décroché, tombant à 2 678 €/t en novembre, il est repassé sous le cours départ Europe de l’Ouest.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser