picto-lait

AU CŒUR DU LAIT

Au-delà des solutions apportées par ses médicaments, MSD Santé Animale accompagne la filière lait dans les domaines techniques, de la médecine collective et du développement de nouveaux services. Ce partenariat se concrétise avec Au Cœur Du Lait par la mise à disposition et le partage d’une revue régulière des actualités économiques et techniques.

Quel Est Le Temps De Couchage Des Vaches En Système De Traite Robotisée Et Comment Est-il Affecté Par Les Boiteries, Les Tarsites Et La Note D’état Corporel ?

Quel est le temps de couchage des vaches en système de traite robotisée et comment est-il affecté par les boiteries, les tarsites et la note d’état corporel ?

Résumé Article “Lying times of lactating cows on dairy farms with automatic milking systems and the relation to lameness, leg lesions, and body condition score.” Westin R., Vaughan A., de Passilé A.M., DeVries T.J., Pajor E.A., Pellerin D., Siegford J.M. Vasseur E., Rushen J. Journal of Dairy Science, 2016, (9) :551-561.

L’objectif de cette étude menée au Canada était de décrire en système robot de traite le comportement de couchage des animaux et de voir en quoi, la présence de boiteries, la
présence de lésions du tarse ou du carpe et la note d’état corporel affectaient ce comportement.

Dans ce but, les auteurs ont enregistré le comportement de déplacement des animaux via des accéléromètres pendant 4 jours, sur 40 vaches Holstein par troupeau équipé de robot de traite, et ce, dans 36 fermes canadiennes. Le score de locomotion, la présence de lésions sur les tarses et les carpes ainsi que la note d’état corporel des vaches ont été récoltés et analysés comme facteurs éventuels de variation du temps de couchage.

Il en ressort les résultats principaux suivants :

  • 15,1% des vaches suivies ont été classées boiteuses.
  • 27,1% des vaches présentaient des lésions du carpe et 30,8% des lésions du jarret.
  • Les vaches ont passé en moyenne 11,4 heures par jour couchées [Q1 :9,7h, Q3 : 12,9h], avec une fréquence de relever de 9,5 mouvements par jour et une durée moyenne de temps passé couché de 71 minutes par période de couchage [Q1 :56 ; Q3 :87 min].
  • Les vaches boiteuses passaient en moyenne 36 minutes par jour en plus couchées, du fait de périodes de couchage moins nombreuses mais plus longues.
  • Le temps de couchage augmentait également avec la parité. Les vaches laitières de 3 lactations et plus passaient en moyenne 30 minutes par jour couchées de plus par rapport aux primipares. Les vaches ayant une note d’état corporel (NEC) supérieure à 3,5 passaient en moyenne 1 heure couchée par jour en plus par rapport aux vaches disposant d’une NEC inférieure à 2,25.
  • La présence de lésions du carpe et du grasset n’influençait pas significativement le temps de couchage.
  • Toutefois au niveau statistique, la variation inter-individuelle expliquait beaucoup plus les différences de temps de couchage que les boiteries, les lésions du tarse ou du carpe ou encore les notes d’état corporel.

 

En conclusion, il ressort, dans les conditions de cette étude, que le temps de couchage des vaches était peu affecté par la présence de boiteries, de lésions des postérieurs ou la note d’état corporel, les variations étant surtout interindividuelles. Cela renforce le besoin, en cas de monitoring du couchage, que les alertes soient construites sur des lignes de base spécifiques à chaque animal, et non par rapport à un seuil unique pour tous les animaux.

GP FR/ORUM/1017/0097