skip to Main Content
picto-lait

AU CŒUR DU LAIT

Au-delà des solutions apportées par ses médicaments, MSD Santé Animale accompagne la filière lait dans les domaines techniques, de la médecine collective et du développement de nouveaux services. Ce partenariat se concrétise avec Au Cœur Du Lait par la mise à disposition et le partage d’une revue régulière des actualités économiques et techniques.

Cryptosporidiose Et Giardiose Chez Les Génisses Laitières : Les Facteurs De Risques Associés

Cryptosporidiose et giardiose chez les génisses laitières : les facteurs de risques associés

Cryptosporidium parvum et Giardia duodenalis sont des protozoaires intestinaux communs chez les veaux et susceptibles de provoquer des diarrhées. Ces infections constituent un problème de santé publique car certaines espèces de Cryptosporidium et Giardia sont zoonotiques.

L’objectif de cette étude américaine était d’évaluer les pratiques d’élevage et les facteurs environnementaux associés à la cryptosporidiose et à la giardiose sur des veaux laitiers « futures génisses » de troupeaux nord-américains.

Cette étude longitudinale a suivi des veaux laitiers femelles sur une période de 18 mois, ceci dans 104 troupeaux laitiers répartis dans 13 états des USA. Des prélèvements de fèces ont été réalisés sur tous ces veaux avant sevrage (âge moyen de 22 jours ; 3-66 jours). Après préparation des échantillons, l’observation des ookystes s’est déroulée au microscope (technique d’immunofluorescence).

 

Les principaux résultats de cette étude sont les suivants :

  • Prévalence: Cryptosporidium et Giardia ont été détectés respectivement chez 43.1 et 30.5 % des veaux laitiers. Une infestation « mixte » a été observée sur 13.3 % des veaux.
  • Facteurs associés:

Cryptosporidium : taille d’élevage, âge au prélèvement, index température-humidité au prélèvement ont été significativement influents sur l’infestation. Ainsi Cryptosporidium était plus prévalent chez les jeunes veaux (63.3 % des veaux positifs avaient moins de 2 semaines d’âge), dans les très gros troupeaux (47.8 % pour les élevages de plus de 500 vaches), avec un pic saisonnier entre août et octobre.

Giardia : aux facteurs déjà évoqués pour Cryptosporidium ont été rajoutés le statut immunitaire des veaux (mauvaise transmission passive) et la croissance (GMQ) sur la période présevrage. Plus en détails, Giardia a été plus isolé sur des veaux âgés (36.4 % avaient plus de 6 semaines d’âge), dans les petits troupeaux (43.3 % pour les élevages de 30 à 100 vaches), avec un pic saisonnier entre septembre et novembre. Un statut immunitaire insuffisant (échec de transmission passive ; IgG sériques < 10g/l) est directement corrélé au niveau d’infestation fécal : un veau à statut immunitaire insuffisant a 34 % de risques en plus d’être positif à Giardia. Enfin, le GMQ était inversement corrélé à la détection de Giardia dans les fèces : un veau avec un GMQ avant sevrage de 450 g/j a un risque évalué à 38.7 % en comparaison de 27.2 % pour un veau à croissance de 1.100 g/j.

 

En conclusion

D’après cette étude, un certain nombre de facteurs d’élevage et d’environnement jouent un rôle important dans la prévalence de Cryptosporidium et Giardia sur des futures génisses laitières avant sevrage : taille d’élevage, âge, température et humidité extérieures, statut immunitaire (Giardia seulement) et niveau de croissance (Giardia seulement). Inversement, une réduction des risques d’infestation par ces Protozoaires peuvent résulter en une croissance améliorée jusqu’au sevrage.

 

Résumé Publication “Preweaned heifer management on US dairy operations : Part III. Factors associated with Cryptosporidium and Giardia in preweaned dairy heifer calves.”

Urie N., Lombard J., Shivley C., Adams A., Kopral C., Santin M.

Journal of Dairy Science. 2017. 101 : 9199-9213.

R-AD-FR-NON-190300030

PARTAGER CE CONTENU :
Back To Top