De la peau d’ananas pour remplacer le cuir de veau

Après cinq ans de recherche et de développement au Royal College of Art à Londres, un nouveau matériau a vu le jour. Composé de fibres extraites de feuilles d’ananas issues des plantations des cultivateurs avant que ceux-ci ne récoltent les fruits, ce matériau serait moins onéreux, aussi souple et résistant que le cuir animal. Ce matériau végétal supporte la teinture et peut donc être imprimé ou traité afin de créer différentes textures comme ce qui peut être fait aujourd’hui sur les cuirs issus des bovins.

Si ce matériau constitue une alternative aux matériaux traditionnels dont le cuir issu des peaux de veaux, il avance aussi l’argument d’être socio et éco-durable grâce à une production qui minimise les impacts environnementaux. Pour produire un mètre carré de matériau, ses créateurs annoncent qu’il faut 480 feuilles, soit environ 16 ananas et que les déchets engendrés par sa production ne représentent que 5 % de la matière première contre 25 % selon eux pour un cuir « traditionnel ».

Un concurrent à ne pas négliger, puisque la présentation de la collection à Londres fin 2015 a suscité un fort enthousiasme des acteurs de l’industrie du textile et des grandes marques s’intéressent déjà à ce produit.

Source : www.minutenews.fr

Ces articles pourraient aussi vous intéresser