skip to Main Content
picto-lait

AU CŒUR DU LAIT

Au-delà des solutions apportées par ses médicaments, MSD Santé Animale accompagne la filière lait dans les domaines techniques, de la médecine collective et du développement de nouveaux services. Ce partenariat se concrétise avec Au Cœur Du Lait par la mise à disposition et le partage d’une revue régulière des actualités économiques et techniques.

Exposition à Ostertagia Des Génisses Et Performances En Première Lactation

Exposition à Ostertagia des génisses et performances en première lactation

Dans les régions tempérées tel que, par exemple, le Royaume-Uni, il existe un consensus selon lequel les Helminthes, en particulier Ostertagia ostertagi (O. ostertagi), jouent un rôle délétère majeur sur les performances économiques des élevages laitiers. Cependant, à ce jour, il n’existe pas d’approche systématique pour évaluer les coûts associés aux infections à Helminthes chez les bovins.

Relation entre l’exposition individuelle aux Helminthes au pâturage et les performances de production des génisses de première lactation

Dans cette étude anglaise, la relation entre l’exposition individuelle aux Helminthes au pâturage et les performances de production des génisses de première lactation a été analysée, sur la base des effets du nématode gastro-intestinal O. ostertagi. De même, est discutée la valeur des approches épidémiologiques pour l’évaluation des effets des infections à Helminthes des bovins sur les performances de production dans des conditions de terrain.

Au total, 43 fermes laitières anglaises ont été incluses dans l’étude : la taille moyenne des troupeaux échantillonnés était de 150 vaches, dont 46 étaient des primipares. Du lait était prélevé d’abord individuellement selon la procédure nationale appliquée en routine dans ce pays (QMMS), mais également et régulièrement au niveau du tank. Les échantillons de lait individuel (IM) ont été analysés pour l’évaluation des anticorps anti-Ostertagia (kit Svanovir, Svanova : expression des titres sous forme de densité optique DO) en fin de saison de pâturage (1ère année d’étude). Des échantillons de lait de tank (BTM) ont été également analysés avec le test Pourquier (Idexx) d’évaluation des anticorps contre Fasciola hepatica. Enfin un ensemble de paramètres de santé ont été également mesurés, en particulier les niveaux individuels d’anticorps dans le lait contre Mycobacterium paratuberculosis, agent de la paratuberculose.

Que retenir de cette étude ?

Les enseignements de cette vaste étude de terrain sont les suivants :

  • Au total, 1.500 primipares (essentiellement de race Holstein) ont été incluses dans l’étude entre mars 2014 et mars 2015, soit 35 animaux en moyenne par élevage. Le suivi des femelles s’est prolongé jusqu’en avril 2016 (fin de l’étude).
  • 454 prélèvements individuels ont ainsi été analysés.
  • Sur la base des prélèvements individuels, la production laitière des vaches primipares était significativement associée à leur niveau d’exposition à O. ostertagi au pâturage (phase d’élevage des génisses). Ainsi, pour chaque augmentation de 0,1 de la DO pour IM et BTM, le niveau individuel de production laitière diminuait respectivement de 0,26 kg et 0,92 kg. De plus, les génisses provenant d’élevages avec une forte exposition à O. ostertagi à la fin de la saison de pâturage avaient une production laitière nettement diminuée à 305 jours de lactation (sur la base de l’analyse seule des laits de tank via les valeurs de DO).
  • Il n’a pas été observé de relation entre les niveaux d’anticorps contre O. ostertagi des génisses et les taux de protéines (TP) et de matières grasses (TB) du lait.
  • D’autre part, les génisses ayant un niveau élevé d’anticorps du lait contre O. ostertagi étaient plus susceptibles d’engendrer des veaux morts au premier vêlage, mais aussi d’avoir un allongement de l’intervalle entre 1er et 2ème vêlages.
  • En outre, ces génisses fortement exposées à O. ostertagi avaient des niveaux significativement plus élevés d’anticorps contre M. paratuberculosis au cours de leur première lactation et avaient un risque plus élevé de mortalité avant la fin de l’étude.

Conclusion

Cette étude épidémiologique basée sur la recherche des anticorps anti-Ostertagia ostertagi se révèle utile dans l’approche de l’impact de cette parasitose sur les critères de production et reproduction. Cependant, ce type d’approche doit être complété par d’autres informations liées à des variables inhérentes à l’hôte (exemple : statut immunitaire générale), au pathogène (exemple : infections bactériennes concomitantes) et à l’environnement (exemple : contamination des pâtures).

 

Résumé Publication “Short- and long-term association between individual levels of milk antibody against Ostertagia ostertagi and first-lactation heifer’s production performances.”

Bellet C., Green M.J., Bradley A.J., Kaler J.

Veterinary Parasitology. 2018. 256 : 1-8.

AD-R-FR-NON-191000006

PARTAGER CE CONTENU :
Back To Top