Actualités scientifiques

Facteurs de risques de l’infection par le virus de la BVDV en élevage bovin

Le virus de la BVDV

Le virus de la BVDV (BVDV = « Bovine Viral Diarrhoea Virus») est un des virus les plus communs dans l’espèce bovine ; l’infection qu’il provoque est endémique dans la plupart des régions du monde. La diffusion du virus en élevage se réalise soit :

  • par des animaux infectés permanents immunotolérants (IPI : infectés in utero entre 40 et 120 jours de gestation),
  • soit par contact direct (« de nez à nez ») entre bovins, soit indirectement par du matériel contaminé.

De nombreux pays ont mis en place des stratégies de contrôle ou d’éradication, qui peuvent être compromises par des facteurs favorisant l’introduction ou la persistance du virus en élevage.

 

Synthèse des facteurs de risques de l’infection par le BVDV

L’objectif de cette publication, fruit de la coopération de scientifiques néerlandais, irlandais et français (INRAE Oniris BIOEPAR), est de réaliser une synthèse bibliographique des facteurs de risques de l’infection par le BVDV en élevage bovin, dans le contexte européen, ainsi que d’évaluer leur importance respective. La sélection des publications, via cette méta-analyse à partir de 3 bases de données (PubMed, Scopus, CAB Abstracts), a pris en compte les 4 paramètres suivants : zone géographique appropriée (Europe), représentativité de la population bovine étudiée, qualité des analyses statistiques, disponibilité de données quantitatives suffisantes.

A partir de 18 études observationnelles sélectionnées au final, 6 facteurs de risques distincts ont été analysés :

  • type d’élevage,
  • taille d’élevage,
  • participation à des salons ou marchés,
  • introduction de bovins dans l’élevage,
  • pâturage,
  • contacts avec d’autres bovins en pâture.

L’analyse statistique a été réalisée sur la base des « odds ratios » (OR ; rapport de chances en français).

 

Les résultats ont mis en évidence des OR significativement plus élevés :

  • Pour les élevages laitiers par rapport aux élevages allaitants (OR = 1,63),
  • Dans les élevages de grande taille par rapport aux élevages moins importants en nombre de bovins (OR = 1,04 pour chaque série de 10 bovins supplémentaires),
  • Pour les élevages qui participent à des salons ou marchés (OR = 1,45),
  • Dans les élevages qui introduisent des animaux de l’extérieur (OR = 1,41),
  • Pour les élevages qui partagent des pâtures ou ont des contacts directs avec des bovins d’autres élevages lors du pâturage (OR = 1,32).

 

Ces résultats doivent cependant être interprétés avec la prudence nécessaire, compte-tenu d’un fort niveau d’hétérogénéité entre les études publiées. Cependant, ces données obtenues grâce à cette méta-analyse délivrent une indication quant aux facteurs de risques les plus importants de l’infection à BVDV : ceux-ci doivent être pris en considération dans le développement, l’évaluation et l’optimisation des stratégies de lutte contre cette infection.

Cette étude bibliographique, sur la base d’une méta-analyse de 18 publications autour de l’introduction et la persistance de l’infection à virus de la BVD en élevage bovin, a mis en évidence 6 facteurs de risque significatifs :

  • type d’élevage (laitier > allaitant),
  • taille d’élevage (élevée > petite),
  • participation à des salons ou marchés,
  • introduction d’animaux de l’extérieur,
  • pâturage,
  • contacts avec des bovins d’autres élevages en pâture.

Ces paramètres sont à considérer lors de la mise en place et du suivi de mesures de contrôle ou d’éradication de l’infection à BVDV en élevage bovin.

 

Résumé Publication “Quantification of risk factors for bovine viral diarrhea virus in cattle herds :

A systematic search and meta-analysis of observational studies.”

van Roon AM, Mercat M, van Schaik G, Nielen M, Graham DA, More SJ, Guelbenzu-Gonzalo M, Fourichon C, Madouasse A, Santman-Berends IMGA
Journal of Dairy Science, 2020, 103: 9446-9463.

GP-R-FR-NON-210100072