skip to Main Content
picto-lait

AU CŒUR DU LAIT

Au-delà des solutions apportées par ses médicaments, MSD Santé Animale accompagne la filière lait dans les domaines techniques, de la médecine collective et du développement de nouveaux services. Ce partenariat se concrétise avec Au Cœur Du Lait par la mise à disposition et le partage d’une revue régulière des actualités économiques et techniques.

Quel Est L’effet Des Lésions  à L’origine De Boiteries Sur La Production Laitière Et La Fertilité De Vaches Primipares Holstein En Région Chaude ?

Quel est l’effet des lésions à l’origine de boiteries sur la production laitière et la fertilité de vaches primipares Holstein en région chaude ?

L’objectif de cette étude menée au Mexique était d’évaluer chez des primipares élevées en élevage ouvert sur sol sec en région chaude l’impact des lésions podales  à l’origine de boiteries sur les performances de production laitière et de reproduction, ainsi que l’effet de l’âge au premier vêlage et la saison de vêlage sur le déclenchement de lésions des pieds.

Pour ce faire, les auteurs ont mené cette étude dans une seule et unique grande ferme de plus de 3500 vaches. Aucun parage n’était effectué avant le premier vêlage, mais les animaux étaient parés au moins une fois par an. Les lésions suivantes étaient notées : panaris, dermatite digitée, ulcère de la sole, abcès de la sole, ouverture de la ligne blanche, fourbure et bleimes. Les boiteries sévères étaient détectées quotidiennement par 2 vétérinaires à temps plein sur l’élevage. Les lésions étaient alors identifiées et le traitement approprié mis en place. Pour l’étude de l’impact sur la reproduction, seules les vaches non gestantes détectées boiteuses dans les 150 premiers jours de lactation ont été incluses. Les auteurs ont ensuite comparé les performances de reproduction et de production selon l’état « boiteux » vs « non boiteux », et parmi les boiteuses selon la nature de la lésion. Il est à  noter que les analyses statistiques ne prennent ici pas ou peu en compte la temporalité des événements.

Il en ressort les résultats principaux suivants :

  • 18,9% des vaches ont été détectées au moins une fois avec une boiterie sévère par les vétérinaires de l’élevage.
  • Les lésions identifiées étaient : dermatite digitée (6,9%), abcès de la sole (4%), lésions de la corne (3,1%), panaris (2,3%) et fourbure (1,7%). De plus 28,2% des vaches boiteuses ont eu plus d’une lésion durant leur lactation. Les lésions étaient détectées pour la première fois en moyenne vers 141 jours de lactation.
  • Les résultats en termes d’impact sont synthétisées dans le tableau en fin de résumé : de manière logique, les performances des vaches boiteuses sont nettement inférieures à celles des vache témoins (non boiteuses). Parmi les différentes lésions, les impacts aussi bien sur la reproduction que sur la production laitière sont globalement similaires, si ce n’est un taux de réforme plus élevé chez les vaches à multiples lésions podales.
  • Les vaches vêlant au printemps présentaient un niveau de lésions podales significativement plus élevé que celles dont le vêlage était durant les autres saisons.
  • Les génisses vêlant à un jeune âge (< 750 jours) présentaient 2 fois plus de lésions de dermatite digitée que les génisses plus âgées au premier vêlage.

Au final, il ressort dans les conditions de cette étude (environnement chaud) que les vaches laitières hautes productrices atteintes de lésions à l’origine de boiteries ont des performances tant de production que de reproduction affectées. Ces résultats ne font que conforter encore une fois la nécessité d’envisager une détection précoce et de prendre en compte la prévention et la prise en charge des vaches boiteuses.

Tableau-Art-scien-1

 

Résumé Article “The effect of lameness causing lesions on milk yield and fertility of primiparous Holstein cows in hot environment”

Mellado M, Saavedra E., Gaytan L., Veliz F.G., Macias-Cruz U., Avendano-Reyes L., Garcia E.

Livestock Science 2018. 217 : 8-14.

GP/FR/ORUM/1118/0071

PARTAGER CE CONTENU :
Back To Top