L’étiquetage des viandes dans les starting-blocks

La France se prépare à expérimenter ­l’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés. Un décret du 19 août 2016 et applicable au 1er janvier 2017 va rendre « obligatoire l’indication de l’origine du lait et  des viandes utilisés en tant qu’ingrédients dans les denrées alimentaires préemballées ». La viande de veau est bien entendu concernée par cette nouvelle mesure réclamée par les associations de consommateurs, mais aussi par les éleveurs qui y voient un moyen de lutter contre les importations de viande à bas prix. Cette obligation vaudra pour les plats contenant une certaine proportion de viande. En deçà d’un certain seuil, l’indication de l’origine des viandes ne sera pas obligatoire. Des discussions sont actuellement en cours pour fixer ce seuil.

Concrètement, dans le cas de la viande, la précision de l’origine imposera de donner le pays de naissance, d’élevage et d’abattage des animaux. Le décret introduit une simplification qui permettra d’étiqueter « Origine UE » tant que l’approvisionnement en viande reste européen même si le parcours depuis la naissance jusqu’à l’abattage de l’animal a concerné plusieurs pays comme cela peut-être le cas en veau de boucherie pour les jeunes veaux importés de nos pays voisins par exemple et engraissés en France.

Source : www.lesechos.fr

Ces articles pourraient aussi vous intéresser