Actualités scientifiques

Maladies respiratoires, santé et performances en cheptel laitier

Les maladies respiratoires constituent une des infections les plus courantes des veaux laitiers en Amérique du Nord et en Europe. Elles sont causées par des virus et des bactéries et surviennent principalement avant l’âge de 6 mois. Leur origine est maternelle, lorsque l’immunité passive disparaît (déficit immunitaire) ou lorsque l’immunité de la sphère respiratoire est affaiblie par des facteurs de stress. Les pertes économiques imputables aux maladies respiratoires bovines (MRB) sont substantielles à l’échelle de l’élevage laitier.

Malheureusement, les données publiées sur les effets de ces MRB à court et long termes sur la santé et la performance des veaux laitiers sont rares et, lorsqu’elles sont disponibles, souvent contradictoires et avec des résultats pas toujours significatifs.

L’objectif de cette étude menée par des équipes canadiennes (Universités de Montréal et Calgary) était donc de passer en revue la littérature scientifique sur les effets des MRB sur la santé et la performance des bovins laitiers et ainsi de synthétiser les résultats de la recherche à l’aide d’une approche de méta-analyse. Les bases de données PubMed et CAB Abstract ont été sélectionnées afin d’identifier les publications (en anglais) les plus pertinentes. Seules les études rapportant des cas d’infection respiratoire naturelle sur des veaux laitiers de la naissance à 12 mois d’âge, en Europe et en Amérique du Nord, étaient considérées comme éligibles.

Les principaux résultats sont les suivants :

  • Sur un pool de 525 références au départ, seulement 27 publications complètes ont été retenues pour la méta-analyse réalisée dans cette publication.
  • Les modèles retenus dans la méta-analyse reposaient sur quatre critères : « odds ratio » sur mortalité et sortie du troupeau avant le premier vêlage (mort, abattage ou vente), gain moyen quotidien, production laitière en première lactation.
  • Les génisses atteintes de MRB avant leur première année de vie avaient un risque 2,85 fois plus élevé de mourir (intervalle de confiance à 95 % : 1,22 à 6,69) et un risque 2,30 plus élevé de sortir du troupeau avant le premier vêlage (intervalle de confiance à 95 % : 1,75 à 3,03) par rapport aux génisses saines au niveau respiratoire pendant cette même période.
  • Les génisses atteintes de MRB durant les 12 premiers mois avaient un gain quotidien moyen réduit de 0,067 kg/j (intervalle de confiance à 95 % : -0,099 à -0,034) et produisaient 121,2 kg de lait en moins (intervalle de confiance à 95 % : -184,9 à -57,5) au cours de leur première lactation, en comparaison des vaches saines.
  • D’autres résultats en matière de santé et de performance, tels que l’âge au premier vêlage et la probabilité de ne pas terminer la première lactation, ont également été étudiés mais non soumis à l’approche de méta-analyse.

En conclusion, cette étude, menée avec une approche de méta-analyse a réalisé, pour la première fois, une synthèse pertinente des effets des maladies respiratoires du veau laitier (avec un focus particulier sur les génisses) sur la mortalité, la probabilité de sortie du troupeau avant le premier vêlage, la croissance (GMQ) et la production de lait pendant la première lactation en cheptel bovin laitier.


Résumé Publication “Effects of calfhood respiratory disease on health and performance of dairy cattle: A systematic review and meta-analysis.”

Buczinski S, Achard D,Timsit E.

Journal of Dairy Science, 2021, 104: 8214–8227.

GP-FR-NON-220600017