Marchés des produits laitiers : chute des cours des ingrédients laitiers

Le déséquilibre croissant entre offre et demande a entraîné une forte baisse des cours de la poudre maigre. La cotation ATLA a perdu 720 € en six semaines entre fin février et début avril, pour repasser sous son niveau de 2019 à 1 880 €/t (-40 € /2019 soit -2% /2019). À un tel rythme de baisse, elle pourrait retomber au prix d’intervention (1 698 €/t) avant la fin avril. Après avoir bien résisté, le cours du beurre a commencé à reculer début avril, la cotation ATLA perdant 520 €/t en semaine 15. A 2 600 €/t, elle se retrouve 38% sous son niveau de 2019 (-1 600 €).

Ces évolutions se retrouvent également au niveau européen, où la cotation du beurre a perdu 300 €/t entre mi-février et début avril (semaine 14), à 3 300 €/t, et celle de la poudre maigre près de 500 €, à 2 100 €/t.

Outre-Atlantique, le cours du beurre a perdu plus de 30% entre début mars et début avril, pour afficher 2 700 $/t. Les fabrications de beurre sont très élevées, les usines tournant à pleine capacité, et abondent des stocks déjà importants, alors que les débouchés à l’export ne sont pas suffisants. Le prix de la poudre maigre a reculé de près de 25% sur la même période. Enfin, le cours du cheddar a baissé de plus de 20%, alors que les fabrications sont en hausse.

A l’inverse, les cours du beurre et du cheddar océaniens n’ont pas reculé entre début mars et début avril et ceux de la poudre maigre n’ont cédé que 4%. Le marché océanien semble profiter de la baisse de production en Nouvelle-Zélande et du retour aux achats de la Chine.

GP-R-FR-NON-200400044

Ces articles pourraient aussi vous intéresser