skip to Main Content
picto-lait

AU CŒUR DU LAIT

Au-delà des solutions apportées par ses médicaments, MSD Santé Animale accompagne la filière lait dans les domaines techniques, de la médecine collective et du développement de nouveaux services. Ce partenariat se concrétise avec Au Cœur Du Lait par la mise à disposition et le partage d’une revue régulière des actualités économiques et techniques.

Quelles Sont Les Pratiques De Traite Adoptées Au Canada ?

Quelles sont les pratiques de traite adoptées au Canada ?

L’objectif de cette étude menée au Canada était d’investiguer chez les éleveurs laitiers la fréquence de mise en oeuvre des différentes pratiques de traite et, le cas échant, d’identifier les facteurs associés à leur choix/mise en oeuvre.

Dans ce but, les auteurs ont envoyé un questionnaire à tous les éleveurs laitiers canadiens (questionnaire bilingue français-anglais). Les auteurs ont ensuite décrit la fréquence des différentes pratiques de traite et à l’aide de simples chi-2 ont testé l’association deux à deux avec des facteurs explicatifs potentiels (région, système de traite : attache vs salle de traite, taille du troupeau (nombre de vaches : 37, 37-80, >80 ; 37 et 80 délimitant respectivement les 1er et 3ème quartiles), concentration cellulaire de tank. Les éleveurs ayant un robot de traite ont été exclus de l’étude.

Il en ressort les résultats principaux suivants :

Les fermes ayant participé à cette enquête ont en moyenne 74 vaches (95% IC : 70 – 78), avec un nombre minimum de 10 vaches et un maximum de 1037. Les fermes équipées de salle de traite ou de système de traite en étable avaient en moyenne une concentration cellulaire de tank, lors du mois de l’enquête, de 196 600 cell/mL en moyenne (95% IC : 191 000 – 203 300).

La plupart des éleveurs enquêtés indiquaient suivre les recommandations en matière de bonnes pratiques de traite, avec toutefois des différences notées selon les points examinés. Ainsi la désinfection post-traite était adoptée par 97% des éleveurs enquêtés alors que le pré-trempage était pratiqué par 65% des répondants. Le détail des pratiques est présenté dans le tableau ci-dessous.

Proportion d’adoption des pratiques de traite recommandées chez 1342 éleveurs laitiers canadiens en 2015 (n : nombre d’éleveurs répondant à la question)

Proportion d’adoption des pratiques de traite recommandées chez 1342 éleveurs laitiers canadiens en 2015 (n : nombre d’éleveurs répondant à la question)

 

De façon générale, les pratiques de traite les plus vertueuses étaient plus fréquemment mises en oeuvre dans les plus grands troupeaux, en salle de traite (vs traite à l’attache) et dans la région atlantique.

En conclusion

Il ressort dans les conditions de cette étude, que la majorité des éleveurs laitiers canadiens mettent en oeuvre de bonnes pratiques de traite, avec toutefois quelques disparités régionales qui s’expliquent probablement par des types d’élevage différents (taille, type de traite).

Résumé Article “The canadian National Dairy Study 2015 – Adoption of milking practices in Canadian dairy herds”
Belage E., Dufour S., Bauman C., Jones-Bitton A., Kelton D.F.
Journal of Dairy Science, 2017, (100): 38-39-3849.

GP FR/ORUM/0218/0028

PARTAGER CE CONTENU :
Back To Top