skip to Main Content
picto-lait

AU CŒUR DU LAIT

Au-delà des solutions apportées par ses médicaments, MSD Santé Animale accompagne la filière lait dans les domaines techniques, de la médecine collective et du développement de nouveaux services. Ce partenariat se concrétise avec Au Cœur Du Lait par la mise à disposition et le partage d’une revue régulière des actualités économiques et techniques.

Marchés Des Produits Laitiers : Le Rétablissement Des Marchés à La Merci De Décisions Géopolitiques

Marchés des produits laitiers : le rétablissement des marchés à la merci de décisions géopolitiques

Après avoir chuté sur les 8 premiers mois de l’année, le cours du beurre est en hausse depuis août. A 3 687 €/t en septembre le beurre exporté d’Europe de l’Ouest a accru sa compétitivité sur le marché international permettant une forte hausse des exports depuis avril. Les transformateurs européens ont de nouveau privilégié les fabrications de beurre/poudre maigre aux dépens de celles de fromages. Malgré une production européenne laitière stable, les fabrications sont en effet en forte progression sur les 7 premiers mois de l’année.

Le prix de la poudre de lait écrémée affiche une hausse continue depuis l’automne 2018. A 2 250 €/t fin septembre en France, il se situe 36% au-dessus de son niveau de 2018 et 23% au-dessus de celui du début de l’année. Il s’agit du plus haut cours depuis mars 2015.

Le maintien de la compétitivité européenne a tiré les exportations au cours des 7 premiers mois (+31% /2018), abondées par la remise en circulation des stocks d’intervention et la hausse des fabrications.

Les cours des fromages sont portés par des fabrications en recul, aussi bien en Europe (-1% /2018) sur les 7 premiers mois qu’aux Etats-Unis (-3% /2018 pour le cheddar), alors que la consommation se maintient. L’emmental, peu échangé sur les marchés internationaux, affiche son deuxième mois de hausse consécutif pour atteindre 4 600 €/t en septembre (+2% /2018) tandis que le cheddar progresse fortement aussi bien en Nouvelle-Zélande (+16% entre janvier et septembre) qu’aux Etats-Unis (+43%).

Les stocks européens de fromages sont demeurés stables depuis juillet à un niveau cependant très élevé.

Les cours de la poudre de lactosérum ont poursuivi leur érosion en septembre, plombés par les faibles importations chinoises (-24%/2018 sur les 8 premiers mois). La cotation française est tombée à son niveau le plus bas depuis janvier 2018, à 600 €/t (-16% /2018), avant de remonter légèrement début octobre.

Si les fondamentaux sur le marché des produits laitiers semblent solides, les perturbations pourraient provenir de la situation géopolitique et géoéconomique mondiale (Brexit, nouveaux droits de douane états-uniens sur les produits en provenance des pays européens ; conflit commercial sino-étatsunien).

GP-R-FR-NON-191000023

PARTAGER CE CONTENU :
Back To Top