Tous nos documents en téléchargement

GRANDS TROUPEAUX LAITIERS

La réduction du nombre d’exploitations, couplée à la fusion de nombreux élevages, a conduit à l’augmentation significative de la taille des fermes laitières.

L’agrandissement des troupeaux laitiers implique une évolution des pratiques, en particulier en termes de suivi des données de l’élevage (informatisation, monitoring), de répartition des tâches (protocoles, procédures), de sécurisation de l’outil de production (prévention, biosécurité), de suivi régulier des résultats technico-économiques (indicateurs de suivi), de gestion des ressources humaines, …

Le rôle du vétérinaire en charge des grands troupeaux laitiers s’en trouve sensiblement modifié : il doit avoir une vision plus globale du fonctionnement de l’exploitation et proposer des solutions orientées sur la prévention et la rentabilité.

TOUS NOS DOCUMENTS EN TÉLÉCHARGEMENT


PROTOCOLE MESURE DU PÉRIMÈTRE THORACIQUE

Un outil pratique pour suivre la croissance de vos génisses.

PROGRAMME ÉVALUATION DU TIP

Tout sur le transfert d’immunité passive chez le veau

PROTOCOLE CONGÉLATION DU COLOSTRUM

Etapes clés pour créer sa banque de colostrum

PROGRAMME QUALITÉ DU COLOSTRUM

Tous nos conseils pour un colostrum de bonne qualité

LES DERNIERS ARTICLES


  • Le lait standard conventionnel bientôt à plus de 400 € les 1 000 litres
    Le prix du lait standard toutes qualités a franchi la barre des 400 € les 100 litres en mars 2022, à 407 € …
  • Brèves de traite juin 2022
    Santé : conduite du troupeau avant vêlage, reproduction et santé post-partum
  • Dynamique de transmission d’agents pathogènes mammaires en robot de traite
    Staphylococcus aureus et Streptococcus agalactiae sont des bactéries pathogènes responsables de mammites chez la vache laitière. Leur mode de transmission est de type contagieux, à savoir principalement entre les vaches par l’intermédiaire notamment de la machine à traire. Contrôler la mammite « contagieuse » dans les élevages laitiers passe principalement par une réduction du taux de transmission ou une diminution de la durée des infections intramammaires (IMI), ou bien les deux. Ces paramètres peuvent différer dans les troupeaux laitiers avec un système de traite automatique (AMS) par rapport à ceux qui utilisent un système de traite conventionnel (CMS).
  • Maladies respiratoires, santé et performances en cheptel laitier
    Les maladies respiratoires constituent une des infections les plus courantes des veaux laitiers en Amérique du Nord et en Europe. Elles sont causées par des virus et des bactéries, et surviennent principalement avant l’âge de 6 mois. Leur origine est maternelle, lorsque l’immunité passive disparaît (déficit immunitaire) ou lorsque l’immunité de la sphère respiratoire est affaiblie par des facteurs de stress. Les pertes économiques imputables aux maladies respiratoires bovines (MRB) sont substantielles à l’échelle de l’élevage laitier.